Adieu Alice, bonjour Darwin
  

Adieu Alice, bonjour Darwin

Darwin, Australie le 22/04/2009

 
Enfin un reveil a une heure a peu pres decente, enfin 9h30 pour pouvoir faire mon check out avant 10h, on est loin de la vraie grasse mat' dont j'aurais bien besoin, mais c'est quand meme beaucoup plus agreable que les 5h-5h30... Fin de matinee a glandouiller au bord de la piscine (et oui, c'est trop cool ici, tous les backpackers, ou presque, ont une piscine). Ensuite, j'ai profite du debut d'aprem pour aller me balader un peu dans Alice, mais le truc c'est qu'il fait 40 degrees, qu'il n'y a pas un nuage dans le ciel, ce qui rend un peu complique l'idee de trop errer a decouvert dans les rues... Ici, je me mets a benir l'air conditionnee, donc je suis allee rendre visite aux royal flying doctors. En fait, les flying doctors ont ete inventes dans les annees 20 par un pretre pour apporter un peu plus de securite aux gens vivant dans les zones les plus isolees de l'outback. A l'epoque, le moindre accident ou la moindre maladie entrainait quasiment obligatoirement la mort, faute de soins et d'hopital a proximite. Aujourd'hui, grace aux flying doctors, en cas d'urgence, on embarque un medecin, une infirmiere et un pilote pour venir secourir les gens n'importe ou dans le desert... et les distances qu'ils couvrent sont proprement hallucinantes, je n'ai plus exactement les chiffres en tete, mais Adam et Alex me racontaient qu'ils couvraient des distances a peu pres equivalentes a Paris-Munich. Bref, c'etait rigolo d'apprendre un peu plus comment ca se passait. Ensuite, direction l'aeroport pour attraper mon vol pour Darwin. J'ai passe des moments tellemement exceptionnels ici, je n'ai vraiment pas envie de partir, et j'ai un peu l'impression que je manque une partie de l'experience en ne restant pas plus dans le desert... Mais bon, pour l'instant, direction le nord ou le "top end" comme on dit ici.
Arrivee a Darwin vers 19h, et ai vu quelque chose d'absolument incroyable: je viens de quitter la terre rouge et j'arrive dans un ciel rouge, c'est fou, on a l'impression que le ciel est literralement en feu au moment du coucher du soleil. De plus, autant a Alice il faisait bien chaud, mais a Darwin, rien a voir: il fait une chaleur incroyable, mais surtout tres humide, tres tropicale. Il est 19h, je descends de l'avion et suis carrement clouee au sol par l'humidite, on m'avait prevenu mais je ne m'attendais pas a en sentir autant les effets... Mon backpacker a Darwin est mortel, les chambres ne sont pas incroyables, mais le premier etage est une immense terrasse avec plein de tables, un bar, deux piscines, un jacuzzi qui tombe en cascade, un ecran geant sur lequel ils diffusent des films tous les soirs (ce soir, c'est "Australia", haha, honnetement c'est plus marrant de le voir ici, mais bon, ca n'en fait quand meme pas un chef d'oeuvre). L'avantage du bar, c'est qu'il permet de rencontrer plein de monde. Effectivement, je suis a peine arrivee que je me fais deja offrir un verre par quatre australiens (question existentielle, les australiens sortent-ils toujours en bande de 4?), avant qu'ils m'emmenent dans une petite tournee des pubs de Darwin. De retour au backpacker, je profite de la piscine pour une petite baignade de nuit, avant d'aller me coucher. Ceci dit, j'ai un peu deconne sur ce coup la, de sortir aussi tard, alors que je pars demain pour Kakadu, que je suis un peu crevee, et pas acclimatee, mais c'etait chouette quand meme...
 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Australie